Partages et interactions

Partages et interactions

C.G Jung

86 appréciations
Hors-ligne
Je vous propose un livre de Marie-Mouise Von Franz (élève de C.G Jung) qui traite du processus d'individuation et de la symbolique au travers des Contes De Fées! ..
Ci-dessous la couvertures et quelques pages de l'Avant Propos..

86 appréciations
Hors-ligne

86 appréciations
Hors-ligne

86 appréciations
Hors-ligne

86 appréciations
Hors-ligne

176 appréciations
Hors-ligne
Super Rachel on a matière à penser et à partager ensemble
" Nous avons besoin les uns des autres. L'être humain n'est pas fait pour s'isoler, mais pour partager. "

86 appréciations
Hors-ligne


176 appréciations
Hors-ligne
jusqu'à ce que vous fassiez l'inconscient le conscient, il dirigera votre vie et vous l'appellerez destin.
Merci Rachel pour cette photo de Jung. Tu me donnes vraiment envie de connaître plus ce que monsieur nous dit.
" Nous avons besoin les uns des autres. L'être humain n'est pas fait pour s'isoler, mais pour partager. "

86 appréciations
Hors-ligne
Je ne résiste pas à l'envie d'en mettre encore un peu plus...

"Le public commet l’erreur fondamentale de croire qu’il existe des réponses déterminées, des « solutions » ou des conceptions qu’il suffirait d’exprimer pour répandre la clarté nécessaire.

Mais la plus belle vérité ne sert à rien – comme l’histoire l’a mille fois montré –, tant qu’elle n’est pas devenue l’expérience première, profonde de l’individu.

Toute réponse univoque, celle que l’on dit « claire », reste cependant toujours fixée dans la tête, et il est extrêmement rare qu’elle pénètre jusqu’au cœur.

Non pas d’avoir une conception intellectuelle, mais de trouver le chemin qui conduit à l’expérience intérieure irrationnelle et peut-être inexprimable en mots.

C.G. JUNG, L’âme et la vie

176 appréciations
Hors-ligne
[lien]



Qui est Carl Gustav Jung ?
Celui qui a découvert l’inconscient aux côtés de Sigmund Freud ?
L’homme qui a dressé la première cartographie de notre monde intérieur, à l’image des premiers géographes ?
Celui qui a éclairé les grands événements de notre histoire en les reliant à notre monde d'aujourd'hui ?
Celui qui a donné à l’homme les clefs pour que celui-ci retrouve le sens de sa vie ?
Voici quelques éléments de réponse ...
Fils de pasteur, Carl Gustav Jung est né le 26 juillet 1875 à Kesswil, au bord du lac de Constance en Suisse. Ses années au collège de Bâle l’ont conduit à s’intéresser aux sciences naturelles, à la philosophie, à la religion. Son père meurt en 1896, il se retrouve seul avec sa mère et sa sœur et se pose pour lui la question de la poursuite de ses études. Il connaît une période de grande pauvreté, mais finalement réussit à entreprendre des études de médecine. Son intérêt pour les données biologiques et les données spirituelles le conduit à choisir la psychiatrie.
En 1900, il devient assistant à la clinique psychiatrique de l’université de Zurich (le Burghölzli). Ses années d’apprentissage lui permettent de mieux comprendre l’univers des malades mentaux. C’est à ce moment là qu’il découvre les travaux publiés par Sigmund Freud. Les recherches faites par Freud au niveau de l’hypnose et du rêve aident Jung à aborder l’univers étrange des hôpitaux psychiatriques. La première rencontre entre les deux hommes a lieu en février 1907. Très vite des divergences apparaissent, elles se confirment en 1909, date à laquelle ils firent un voyage commun aux Etats-Unis, invités par la Clark University (Worcester, Mass.). Au début des années dix, les deux hommes se séparent. Jung traverse alors un période de profonde solitude, confronté à son propre inconscient. Il sort de cette crise en 1918 et alors commence pour lui toute une série d’études et de publications, autant de jalons pour baliser les territoires inconnus qu’il vient de découvrir.
Il se marie en 1903 avec Emma Rauschenbach, a cinq enfants et construit une maison où il s’installe définitivement dès 1909 à Kusnacht (à quelques kilomètres de Zurich, sur le bord du lac de Zurich). En 1923 Jung achète un terrain sur la commune de Bollingen, à une trentaine de kilomètres de son domicile (au bord du lac également). Il y construit une simple tour, lieu de refuge, de méditation, qui après plusieurs modifications, finit au fil des ans par devenir un véritable lieu de vie à l’écart et à l’abri du monde extérieur (en particulier de son travail journalier auprès de ses patients).
Ses découvertes l’obligent à s’intéresser à nos racines occidentales, à tous les courants de pensée. Il réhabilite le monde chrétien, l’alchimie, il étudie de très près le monde oriental. Sa culture est immense. Il entreprend toute une série de voyages, il découvre des hommes peu touchés par la civilisation, vivant entre deux mondes (Inde, Afrique du Nord, tribus du Kenya, Indiens en Arizona, au nouveau Mexique).
Dès 1936, il décrit dans l’un de ses livres le danger que fait courir l’Allemagne avec une foule de détails malheureusement prophétiques, reliant l’histoire de ce pays aux mythes sous-jacents qui l’animent. Son œuvre est condamnée par les Allemands, il ne peut rien faire pour éviter le conflit mondial et il doit sa survie au seul fait d'habiter en Suisse.
En 1944, il est victime d'un infarctus, c’est là qu’il fait l’expérience du passage de la vie vers la mort dans sa première phase. Une force invisible l’oblige à "revenir sur terre". Il publie alors toute une série d’ouvrages qualifiés de majeurs. En 1945, il fonde la société Suisse de Psychologie pratique et en 1948 l'Institut qui porte son nom (à Zurich).
Il écrit jusqu’à la fin de sa vie, témoin de l’homme, des difficultés de son temps. Il meurt le 6 juin 1961 à Kusnacht.
" Nous avons besoin les uns des autres. L'être humain n'est pas fait pour s'isoler, mais pour partager. "

86 appréciations
Hors-ligne
"Nous sommes menacés de manière effroyable par des guerres et des révolutions qui ne sont rien moins que des épidémies psychiques. À tout moment, quelques millions d’hommes peuvent être saisis par la folie et nous aurons alors de nouveau une guerre mondiale ou une révolution dévastatrice. Au lieu d’être exposés à la menace des bêtes sauvages, des avalanches, des eaux diluviennes, c’est maintenant aux forces élémentaires de son âme que l’homme est exposé. La psyché est une énorme puissance qui dépasse de beaucoup toutes les puissances de la terre".

"Texte prémonitoire écrit par Jung en 1932"

86 appréciations
Hors-ligne
(Image ci-dessus -Axel Wappendorf)





Dernière modification le 18-04-2013 à 14:52:10

70 appréciations
Hors-ligne
"Sans émotions il est impossible de transformer les ténèbres en lumière
et l'apathie en mouvement.

"La clarté ne nait pas de ce que l'on imagine le clair mais lorsque
l'on prend conscience de l'obscur."

"Il ne s'agit pas d'atteindre la perfection mais la totalité."
[lien]http://blog-carl-jung.blogspot.fr/

86 appréciations
Hors-ligne
" Ce que nous appelons "la conscience de l'homme civilisé" n'a cessé de se séparer des instincts fondamentaux.
Mais ces instincts n'ont pas disparu pour autant. Ils ont simplement perdu contact avec notre conscience et sont donc forcés de s'affirmer d'une manière indirecte. Ils peuvent le faire par le moyen de symptômes physiologiques, dans le cas d'une névrose, ou au moyen d'incidents divers, comme par exemple des humeurs inexplicables, des oublis inattendus, des lapsus."
Jung


176 appréciations
Hors-ligne

« En chacun de nous existe un autre être que nous ne connaissons pas. Il nous parle à travers le rêve et nous fait savoir qu'il nous voit bien différent de ce que nous croyons être. » Jung
" Nous avons besoin les uns des autres. L'être humain n'est pas fait pour s'isoler, mais pour partager. "

86 appréciations
Hors-ligne
C. G. Jung – Dialogue avec l’âme

« Mon âme, où es tu ? m’entends tu ? je parle, je t’appelle es-tu là ? Je suis revenu, je suis rentré – J’ai secoué de mes pieds la poussière de tous les pays et je suis venu à toi, je suis avec toi ; aprés de si longues années de longue marche je suis à nouveau venu vers toi. Veux-tu que je te raconte tout ce que j’aie regardé, vécu, ingurgité ? Ou bien ne veux-tu rien entendre de tous ces bruits de la vie et du monde ? Mais il faut que tu saches une chose, il y a une chose que j’ai apprise : Que l’on doit vivre cette vie. Cette vie est le chemin, le chemin que l’on cherche depuis si longtemps et qui mène à l’inconcevable que nous qualifions de divin. Il n’y a pas d’autre chemin. Tous les autres chemins sont de mauvais chemins. J’ai trouvé le bon chemin ; il m’a conduit jusqu’à toi jusqu’à mon âme. Je reviens, calciné et purifié. Me reconnais-tu ? comme la séparation fut longue ! Tout à tellement changé. Et comment t’ai-je trouvée ? Comme mon voyage fut étrange ! Par quels mots te décrire par quels sentiers tortueux une bonne étoile m’a conduit jusqu’a toi ? Donne-moi ta main, mon âme presque oubliée. Quelle chaleur me procure la joie de te revoir, toi mon âme si longtemps désavouée. La vie m’a ramené à toi. Remercions la vie que j’ai vécue, pour toutes les heures sereines et pour toutes les heures tristes, pour chaque joie et pour chaque douleur. Mon âme c’est avec toi que mon voyage doit continuer. Avec toi je veux cheminer et monter jusqu’à ma solitude. »

C.G. JUNG, Livre rouge, passage pp. 149/151.



176 appréciations
Hors-ligne
Très joli extrait du livre rouge de Jung, j'aime beaucoup...
" Nous avons besoin les uns des autres. L'être humain n'est pas fait pour s'isoler, mais pour partager. "

70 appréciations
Hors-ligne
texte merveilleusement prenant ! passe.. passe..
vivement le bonheur de . retrouver son âme ! passe.. passe.. passe.. passe.

176 appréciations
Hors-ligne


Merci à Marie-Christine qui lors d'une discussion que j'ai eue avec elle, a dit :

"Oser se livrer sur un texte c'est une forme de liberté... C'est donner des ailes pour s'envoler, j'aime beaucoup Yung, qui nous amène au commencement du monde, qui nous fait ressentir d'où on vient, j'aime aussi l'alchimie... Les philosophes, enfin tous ceux qui travaillent à ouvrir l'esprit, de manière à nous aider à nous débarrasser de nos préjugés, de nos peurs, l'étude conduit à la paix... à la joie..."
" Nous avons besoin les uns des autres. L'être humain n'est pas fait pour s'isoler, mais pour partager. "

86 appréciations
Hors-ligne
(sans la notification que je viens de recevoir je n'aurais pas su retrouver le sujet "Jung")

Merci Marie-Christine pour ce partage et merci à toi Ebionite de nous en avoir fait part..

70 appréciations
Hors-ligne
merci Marie- Christine (et Ebionite), c'est tout à fait cela : se libérer de nos peurs dont se sert notre ego pour nous maintenir sous son emprise!!!

86 appréciations
Hors-ligne
"Nous sommes ce couple de Dioscures , dont l'un est mortel et l'autre immortel , qui sont toujours ensemble et qui pourtant ne peuvent être totalement réunis. Les processus de métamorphose cherchent à nous rapprocher de cette relation ; mais la conscience éprouve des résistances parce que l'autre en nous paraît étranger et effrayant et , comme nous ne pouvons pas être l'unique étranger et comme nous ne pouvons pas nous habituer à l'idée de ne pas être l'unique maître de notre propre maison , nous préférions n'être jamais que notre " moi " et rien par ailleurs , nous sommes confrontés avec cet ami ou ennemi intérieur et , il dépend de nous qu'il soit pour nous , un ami ou un ennemi."

C.G Jung

86 appréciations
Hors-ligne

176 appréciations
Hors-ligne
Merci pour toute la profondeur de ces écrits, et qui nous touchent et nous éclairent ...
" Nous avons besoin les uns des autres. L'être humain n'est pas fait pour s'isoler, mais pour partager. "

86 appréciations
Hors-ligne
« La guerre, pour un guerrier ne se traduit pas par des actes individuels ou collectifs stupides ou par une violence gratuite.
La guerre, pour un guerrier, est la lutte totale contre le moi individuel qui a privé l’homme de son pouvoir ».

70 appréciations
Hors-ligne

86 appréciations
Hors-ligne
Coucou ! bonjour à tous les amis,
C'est au travers de citations comme celles là que Jung est le plus "abordable":

« En chacun de nous existe un autre être que nous ne connaissons pas. Il nous parle à travers le rêve et nous fait savoir qu'il nous voit bien différent de ce que nous croyons être. »

Jung

176 appréciations
Hors-ligne
Merci Saraï pour ce partage. Je sais qu'il peut être bien de noter ses rêves. Une personne que j'ai rencontrée me l'avait conseillé particulièrement, m'ayant dit que ce serait important pour moi de le faire, il y a déjà quelques années. Si je n'en ai pas véritablement perçu toute la portée à ce moment précis, Jung m'aidera à y voir plus clair par rapport aussi à d'autres paroles que cette personne m'a adressées en cette journée particulière....
" Nous avons besoin les uns des autres. L'être humain n'est pas fait pour s'isoler, mais pour partager. "

86 appréciations
Hors-ligne
"le rêve c’est la personne qui dialogue avec elle-même. Plus exactement, c’est une partie d’elle, inconsciente et refoulée, qui essaie de parvenir à cette autre partie qu’est la conscience. Pour être en harmonie avec tout notre être. Il est donc essentiel d’"ouvrir la fenêtre" pour laisser entrer le souffle de notre liberté intérieure."

Jung

176 appréciations
Hors-ligne
Freud dans son livre : Cinq leçon sur la psychanalyse dit :"l'interprétation des rêves est, en réalité, la voie royale de la connaissance de l'inconscient, la base la plus sûre de nos recherches, et c'est l'étude des rêves, pus qu'aucune autre, qui vous convaincra de la valeur de la psychanalyse et vous formera à sa pratique. (p.36)
" Nous avons besoin les uns des autres. L'être humain n'est pas fait pour s'isoler, mais pour partager. "

176 appréciations
Hors-ligne

Ma vie de Carl Gustav Jung.
"De fait, notre vie, jour après jour, dépasse de beaucoup les limites de notre conscience et, sans que nous le sachions, la vie de l'inconscient accompagne notre existence. Plus la raison critique prédomine, plus la vie s'appauvrit ; mais plus nous sommes aptes à rendre conscient ce qui est inconscient et ce qui est mythe, plus est grande la quantité de vie que nous intégrons. La surestimation de la raison a ceci de commun avec un pouvoir d'état absolu : sous sa domination, l'individu dépérit."
" Nous avons besoin les uns des autres. L'être humain n'est pas fait pour s'isoler, mais pour partager. "



Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres