Partages et interactions

Partages et interactions

Journée Mondiale de la Terre

176 appréciations
Hors-ligne
Qui réconfortera notre mère terre ?

Les appels de la Terre montent de tous les horizons.

Déchirants et continus, ils se rassemblent en courants puissants et forment les vents.

Engoncée dans sa robe de violence, la Terre crie, vers tous ceux qu'elle porte, son appel pour que choses et êtres, unis dans un grandiose élan de solidarité, l'aident à revêtir les habits de la tendresse.

Tous, êtres et choses, sont prêts à lui répondre. Tous, sauf ce Peuple. Englué dans un délire au terme duquel il croit être appelé à tout réinventer, à tout recréer, il n'entend rien des soupirs de la Terre.

Cette Terre n'est-elle pas la Mère de tout ce qui est éparpillé sur ses genoux ? Quelle chose, quel être, parmi tout ce qu'elle a enfanté, ne se penchent vers elle pour la réconforter et, dans le déploiement fulgurant de l'existence, ne lui assument pas sa dilection de respirer à son même rythme, lent et solennel ? Quel être, quelle chose, sinon ce Peuple ? L'infirme de cette planète....

J'ai vu une pauvre loque, enfermée dans une cellule. Il se lacérait la peau, déchirait ses vêtements, se frappait ; aussi était-il attaché. Devra-t-on ligoter ce Peuple dans sa folie pour qu'il cesse de se détruire et de martyriser sa Mère ?

Et celui-ci, sur les sommets de son désarroi, laisse les clameurs de sa souffrance s'exhaler en de puissantes tempêtes. Lasse de supporter les déraisons de son enfant, du creuset de sa détresse montent les volutes d'une rage exterminatrices, née au foyer d'un amour refusé.

De « Le cri de la Terre » de Jacques M.Kalmar
" Nous avons besoin les uns des autres. L'être humain n'est pas fait pour s'isoler, mais pour partager. "

176 appréciations
Hors-ligne
Les couleurs du silence

De loin en loi, de petites parcelles de silence s'installaient sur la Terre, comme autant de points gris ou noirs sur la palette multicolore d'un peintre.
Mais pourquoi un grain de silence serait-il gris ou noir ? Le silence n'est-il pas le langage des profondeurs, langage universel émanant des racines, portant avec lui la sève des transcendances, veilleuse au foyer de l'âme ?
Quelle est donc cette moire de tristesse qui ondule au-dessus de ces points de silence, plaquée sur les lacs, les collines, les forêts ?
Le silence qui s'élève entre deux soupirs de la vie est rafraîchissant. Pour celui qui sait l'entendre, il déferle, telle une vague de douceur, le pénètre, puis l'abandonne, vivifié. Pour celui qui sait l'écouter, il apporte les vérités essentielles qui reconduisent les vicissitudes de l'existence quotidienne à leurs dimensions véridiques, très relatives.
Pourquoi cet autre silence, qui se dépose sur mes épaules, est-il si lourd, et l'angoisse qui provoque bat-elle au même rythme que mon cœur ? C'est, sans doute, qu'il est d'une autre texture, qu'il jaillit d'un autre abîme et qu'il s'exprime sur un autre registre cosmique dont les signes sont l'annonce des choses et des êtres qui disparaissent.
Chacun des grains de silence gris ou noirs, éparpillés sur la Terre, est, semble-t-il, l'ultime témoin d'une chose, d'un être, de ce qui fut vivant, de ce qui a été une espèce, une forêt, une ethnie détruites.
Je regarde ce Peuple qui va et vient, s'agite et parle d'abondance, traversant ces aires de silence de part en part, sans s'apercevoir que dans chacune d'entre elles une graine de sa propre mort germe doucement.
" Nous avons besoin les uns des autres. L'être humain n'est pas fait pour s'isoler, mais pour partager. "

176 appréciations
Hors-ligne
La palette de la beauté dans la paume d'une main

Je regardais l'aile qui battait lentement sur un fond couleur de nuit.
Elle montait, descendait, s'arrêtait, semblant flotter immobile, puis remontait, restait suspendue et, soudain, fendait l'air d'un mouvement rapide, s'envolant puis revenant en une courbe gracieuse, planant un moment, amorçant une remontée en spirale, pour finalement se poser doucement.
C'était la main d'un chef d'orchestre, bel oiseau venu des confins de sa migration et apportant avec lui la beauté qui éclôt en petites touches légères sur toute la Terre.
Je regardais l'aile qui rythmait les chants lugubres de l'infortune des hommes.
Je regardais l'aile qui battait la mesure de mon amour pour ce monde, ému de voir, superposées, tant de félicité et de misère, autant de grandeur et de déréliction.

Le cri de la Terre
" Nous avons besoin les uns des autres. L'être humain n'est pas fait pour s'isoler, mais pour partager. "

176 appréciations
Hors-ligne
Savoir comprendre le langage de la tendresse

La petite fleur, d'un mauve très pâle, se dressait sur une tige frêle et minuscule. Elle tremblait doucement au rythme des caresses de la brise. Elle regardait le soleil dans l'entrelacement joyeux des herbes ondulantes. Elle souriait paisiblement et elle attendait.
Depuis des jours, elle attendait.
Un papillon tout jaune s'était posé à côté d'elle.
-Qu'attends-tu? lui avait-il demandé.
-J'attends un regard de l'homme, un signe d'affection de sa part....
Mais les hommes passaient et ne la regardaient pas. Ils passaient, parlant, discutant ou riant, ne voyant qu'eux-mêmes et l'ombre d'eux-mêmes.
La petite fleur mauve était étrangère à leur monde, en dehors de leurs remparts, sans dénominateur commun avec les lois et les soucis de leur citadelle.
Elle était là, mais son attente et ses appels se brisaient contre la muraille mentale de ces gens.
Jusqu'à ce que l'un d'entre eux l'écrase, sans la voir, sans s'apercevoir qu'il avait détruit un pilier de la vie....

Le cri de la Terre

Dernière modification le 15-05-2013 à 21:40:34
" Nous avons besoin les uns des autres. L'être humain n'est pas fait pour s'isoler, mais pour partager. "

176 appréciations
Hors-ligne
La fraîcheur du matin
Le chant des
Le soleil qui se lève et les rayons
passe à travers les rideaux pour
te dire bonne journée
" Nous avons besoin les uns des autres. L'être humain n'est pas fait pour s'isoler, mais pour partager. "

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres